Des vies qui entrent en collision

Des vies qui entrent en collision
©Wikimedia Commons
William Boyle poursuit sa riche exploration de la vie à Gravesend.

"Rester quand les autres partent, c’était l’histoire de sa vie." Après Gravesend (2016) et Tout est brisé (2017), l’écrivain américain William Boyle poursuit son exploration de Gravesend (où il a grandi), quartier sis au sud de Brooklyn, à travers la vie de ses habitants aux destins contrariés. Si elle ne cesse de s’étendre, la tentation de l’ailleurs ne se concrétise pas pour tout le monde. Amy, la trentaine, a l’impression d’avoir déjà vécu plusieurs vies. Un père disparu quand elle avait douze ans, une mère emportée par le cancer peu après, elle a été élevée par ses grands-parents.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet