"Antonia (Journal 1965-1966) " : récit d’une émancipation féminine dans l’Italie des années soixante

"Antonia (Journal 1965-1966) " : récit d’une émancipation féminine dans l’Italie des années soixante
©ALEXANDRA CATIÈRE/ZOÉ
Pour son premier roman, Gabriella Zalapì a choisi la forme du journal intime. Du 21 février 1965 au 3 novembre 1966, Antonia s’y confie en toute sincérité (on n’écrit ce type de cahiers que pour soi), en toute vérité. À travers ces pages d’une écriture raffinée et dense, se dessine la figure d’une jeune femme prise au piège d’un mariage qui n’en est pas un. À vingt-neuf ans,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité