France: six mois ferme requis contre un pasticheur d'Hergé

Six mois de prison ferme ont été requis mardi contre un dessinateur de Reims (nord-est de la France) jugé par le tribunal de Reims pour avoir contrefait des œuvres d'Hergé.

AFP

Six mois de prison ferme ont été requis mardi contre un dessinateur de Reims (nord-est de la France) jugé par le tribunal de Reims pour avoir contrefait des œuvres d'Hergé.

Condamné en 2015 à cinq mois avec sursis pour le même motif, Pascal Somon, dessinateur de 55 ans, a récidivé en 2016 en vendant à un antiquaire d'Annecy (Haute-Savoie) des affiches et des cartes librement inspirées de l'univers graphique et des personnages des aventures de Tintin.

"C'est de l'interprétation. Un hommage! Pour moi, cela n'a jamais été de la contrefaçon. Il ne s'agit pas de reproduction mais d'une œuvre originale", a expliqué le "tintinophile" jugé pour "contrefaçon en récidive".

"Cela dure depuis plus de dix ans", a souligné, lasse, Me Florence Watrin, avocate des parties civiles, la société belge Moulinsart qui gère l'exploitation commerciale de Tintin et Fanny Vlamynck, détentrice des droits depuis la mort d'Hergé en 1983. "Quand on fait un hommage, on n'en fait pas commerce", a-t-elle ajouté, ne voyant en Pascal Somon qu'un "simple et vil contrefacteur qui ne cherche jamais à arrêter". "Il y a encore 100 kg d'affiches chez lui."

"Il n'y pas matière à poursuivre", a estimé pour sa part l'avocat de la défense Me Jean-Etienne Lherbier revendiquant "le droit au pastiche".

Il a d'ailleurs montré aux juges rémois "Fétiche", un album réalisé en 1991 par Pascal Somon et dont les dessins hommages aux aventures de Tintin n'avaient, selon lui, à l'époque posé aucun problème. "L'album avait même été préfacé par le président de l'association des amis d'Hergé!".

Le jugement est attendu le 28 mai.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...