Bret Easton Ellis n’est pas un vieux con: "J'ai toujours eu un petit côté moraliste"

Bret Easton Ellis signe son premier ouvrage depuis neuf ans. Laissant là la fiction, l’auteur américain réfléchit, dans “White”, sur le monde tel qu’il va.

Bret Easton Ellis n’est pas un vieux con: "J'ai toujours eu un petit côté moralisateur"
©AFP
Bret Easton Ellis signe son premier ouvrage depuis neuf ans. Laissant là la fiction, l’auteur américain réfléchit, dans “White”, sur le monde tel qu’il va. Rencontre.

Dans White, son dernier livre, paru en mai dernier, Bret Easton Ellis se souvient que, dans les années 80, alors qu’il était un tout jeune auteur - il venait de publier Moins que zéro, en 1985 - il ne sortait jamais autrement qu’en costume. Un dress code qui semblait être celui

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité