Ces gestes qui disent tant de nous, du selfie au verre de vin dans la main

Succession d’instantanés, de réflexions mêlées d’observation, à la manière, jadis, de La Bruyère, La Fontaine ou de Maupassant, cette Extase du selfie et autre gestes qui nous disent se délecte tel un grand cru. À l’image de ce Verre à la main sans boire que nous raconte, avec sa langue délicate et précise, sa modestie et son empathie teintée d’ironie, Philippe Delerm.

Ces gestes qui disent tant de nous, du selfie au verre de vin dans la main
©Chris Montgomery/Unsplash
Succession d’instantanés, de réflexions mêlées d’observation, à la manière, jadis, de La Bruyère, La Fontaine ou de Maupassant, cette Extase du selfie et autre gestes qui nous disent se délecte tel un grand cru. À l’image de ce Verre à la main sans boire que nous raconte, avec sa langue délicate et précise, sa modestie et son empathie teintée d’ironie, Philippe Delerm, dont le talent, depuis La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (Gallimard, 1997), ne s’est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité