Pour Laurence Nobécourt, les mères sont souvent à l'origine des chagrins des écrivains

Sans détour, Laurence Nobécourt, raconte, dans son émouvant Chagrin des origines, comment l’écriture l’a sauvée.

Pour Laurence Nobécourt, les mères sont souvent à l'origine des chagrins des écrivains
©France Keyser/MY.O.P.

Sans détour, Laurence Nobécourt, raconte, dans son émouvant Chagrin des origines, comment l’écriture l’a sauvée. 

Enfant non désirée par une mère qui pensa avorter, Lorette, comme on la surnommait alors, grandit dans les beaux arrondissements de Paris, mais surtout dans la détresse de la solitude. Le corps ne tarde pas à parler, à

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet