Les librairies indépendantes donnent de la voix

Une campagne inédite met l’accent sur les spécificités de ces chaudrons culturels.

Les librairies indépendantes donnent de la voix
©Olivier Papegnies / Collectif HUMA
On l’a découvert depuis la création, en 2013, de l’Intime festival dont il est le directeur artistique : Benoît Poelvoorde est un vrai lecteur. Ceux qui fréquentent les librairies namuroises savent aussi qu’on peut l’y croiser, à l’affût de découvertes. C’est donc naturellement qu’il a accepté de prêter sa voix à une campagne inédite des librairies indépendantes. "Notre volonté est d’envoyer un message positif. On fait un métier incroyable, il faut juste le faire savoir pour inciter les clients à nous soutenir", explique Catherine Mangez, co-présidente du Syndicat des libraires francophones de Belgique. "L’idée a germé il y a un peu plus d’un an, à partir du constat qu’il vaut mieux faire quelque chose ensemble plutôt que d’être concurrents." Leur volonté est de mettre l’accent sur les spécificités de la librairie - qui permet de vivre une expérience,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet