Rachid Benzine raconte comment la littérature peut guérir les déchirures de la vie

L'islamologue libéral franco-marocain Rachid Benzine, dans son premier roman, évoque une mère immigrée comme si c’était la sienne. Un petit livre, sur un sujet certes rebattu, un récit humble, mais réussi car l’auteur des magnifiques Lettres à Nour trouve un ton émouvant et drôle.

Rachid Benzine raconte comment la littérature peut guérir les déchirures de la vie
©REPORTERS
L'islamologue libéral franco-marocain Rachid Benzine, dans son premier roman, évoque une mère immigrée comme si c’était la sienne. Un petit livre,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet