Un imposteur new-yorkais trouve refuge en Amérique

Qu’est-ce qui peut pousser un homme de quarante-trois ans, se disant "républicain modéré" et "socialement progressiste", brillant New-Yorkais qui doit sa réussite au fonds spéculatif (2,4 milliards) qu’il gère habilement, à tout quitter pour sillonner l’Amérique à bord d’un bus Greyhound ?

Un imposteur new-yorkais trouve refuge en Amérique
©REPORTERS
Qu’est-ce qui peut pousser un homme de quarante-trois ans, se disant "républicain modéré" et "socialement progressiste", brillant New-Yorkais qui doit sa réussite au fonds spéculatif (2,4 milliards) qu’il gère habilement, à tout quitter pour sillonner l’Amérique à bord d’un bus Greyhound ? Il est vrai que les nuages s’étaient tout à coup accumulés sur la vie de privilégié de Barry Cohen : il risquait d’être...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet