Chez Jean Echenoz, la page comme un écran de cinéma

L'écrivain renoue dans "Vie de Gérard Fulmard" avec ses premières amours, le roman noir. Rencontre. Bruxelles, 5 février, hypercentre. L’après-midi étire sa grisaille sur les touristes et les passants. Un homme, parmi eux, arrivé de Paris il y a peu, se livrera le soir même à une rencontre publique, dans la salle Terarken du Palais des Beaux-Arts. Invité par Bozar et la librairie Tropismes, Jean Echenoz accompagne son 18e ouvrage, Vie de Gérard Fulmard - sortie attendue parmi les 481 parutions de la rentrée de janvier.

Jean Echenoz - éditions de Minuit
©Bernard Demoulin
L'écrivain renoue dans "Vie de Gérard Fulmard"...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet