La colonisation en ses tragiques mutilations

La colonisation en ses tragiques mutilations

Paul Kawczak signe un premier roman aussi envoûtant que questionnant sur le Congo belge. Au cœur de la violence.

Mandaté par Léopold II, le jeune géomètre Paul Claes quitte Léopoldville un matin de septembre 1890. Sa mission : tracer la frontière nord du Congo après la conférence de Berlin. Sur le bateau qui l’emmène, il rencontre Xi Xiao, orfèvre en tatouage et en découpe humaine.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet