Jusqu’à ce que la vie reprenne peu à peu ses droits

Après un bref préambule qui donne au hasard une place de choix dans le processus de création, l’information tombe abruptement : une femme et son mari sont morts dans un accident de voiture. Ils laissent une fille de dix-sept ans, prénommée Fanny. Selon son souhait, elle est autorisée à rester seule dans la demeure familiale, isolée de tous. Très vite, le lecteur comprend que tout va se jouer dans le contrôle mental : Fanny "était animée d’un souhait pressant de ne pas se souvenir, de ne pas se remémorer ce qui de toute façon était perdu".

Jusqu’à ce que la vie reprenne peu à peu ses droits
©REPORTERS
Après un bref préambule qui donne au hasard une place de choix dans le processus de création, l’information tombe abruptement : une femme et son mari sont morts dans un accident de voiture. Ils laissent une fille de dix-sept ans, prénommée Fanny. Selon son souhait, elle est autorisée à rester seule dans la demeure familiale, isolée de tous. Très vite, le lecteur comprend que tout va se jouer dans le contrôle mental : Fanny "était animée d’un souhait pressant de ne pas se souvenir,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet