Dans "Retour à Ithaque", Leonardo Padura confronte la beauté et la décrépitude de la capitale cubaine

Tout au long de cet été pas comme les autres, nous vous emmenons vers une destination grâce à un roman coup de cœur.

Dans "Retour à Ithaque", Leonardo Padura confronte la beauté et la décrépitude de la capitale cubaine
Cuba, ce n’est pas qu’une île paradisiaque où les touristes envahissaient, jusqu’à il y a peu (avant la pandémie), les plages de sable blond bordées d’une mer turquoise et illuminées...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité