Si différentes et pourtant si proches

À travers le destin contrarié de jumelles presque blanches, Brit Bennett offre un regard neuf sur l’identité afro-américaine.

Si différentes et pourtant si proches
©Shutterstock
Après Le cœur battant de nos mères, paru en 2017, Brit Bennett (Oceanside, 1990) signe avec L’autre moitié de soi (The Vanishing Half) un roman qui interroge l’identité à travers le prisme du racisme. Le titre donne d’emblée plusieurs pistes de lectures, l’autre moitié...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité