Les vertiges de la fabulation

Le nouveau roman de Jean-Marie Blas de Roblès brille d’humour, et d’intelligence.

Les vertiges de la fabulation
Où se loge la réalité ? Où se dissimule la fiction ? Qui peut jurer de ne pas inventer ses souvenirs ? De ne pas les tordre ou les grandir à l’envi ? Quel marin, quel alpiniste, quel expéditeur n’a-t-il, plusieurs fois dans une même vie, passé le Cap Horn, franchi l’Everest, traversé l’Amazonie ? Inutile, donc, de jeter la pierre à ce cher Augustin Harbour,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet