La plume jardinière de Carole Martinez: "Mettre à chaque fois les femmes au coeur de mes romans me plaît d'autant plus qu'il y avait beaucoup de silences"

L’auteure du "Cœur cousu" marche sur le fil du réalisme magique. Envahie par les ronces et roses fauves, une lignée de femmes voit son histoire se répéter, de mère en fille. Une rencontre et un récit foisonnants.

La plume jardinière de Carole Martinez: "Mettre à chaque fois les femmes au coeur de mes romans me plaît d'autant plus qu'il y avait beaucoup de silences"
Conteuse talentueuse, Carole Martinez aime les histoires cousues de fil sombre, complexes, nourries de secrets et d’étrangeté, qui laissent au destin le soin de bégayer. Pour emmener le lecteur dans les méandres de sa pensée et de son imaginaire, aussi foisonnant que les ronces, personnage à part entière du roman,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité