Musique d’avant-garde éphémère mais durable

Savoureux portrait du Groupe des Six : Brévignon opère une plongée dans la France musicale des années 20.

Musique d’avant-garde éphémère mais durable
©DR
Martine D. Mergeay
Il en aura rêvé, le jeune Cocteau, d’avoir son "Sacre (du printemps)" à lui, une scène prestigieuse, une œuvre révolutionnaire, un vrai scandale et, partant, un marchepied vers la gloire ! Tel est le point de départ que se donne le facétieux et savant Pierre Brévignon pour expliquer la naissance du Groupe des Six, marquant autant qu’éphémère dans l’histoire de la musique française du XXe siècle. Qui étaient-ils ? "Par ordre de mérite alphabétique" : Georges Auric (1899-1983), Louis Durey (1988-1979), Arthur Honegger (1892-1955), Darius Milhaud (1892-1974), Francis Poulenc (1899-1983) et Germaine Tailleferre (1892-1983). D’origines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet