Nipponnes à nu

Carnettiste, la Belge Florence Plissart signe un livre de portraits de Japonaises. Zéro exotisme. La vraie vie.

Nipponnes à nu
©Florence Plissart/Parti Pour Editions
Un jour, Florence, Belge, 37 ans, se retrouve au beau milieu de la galerie commerciale qui court sous la ville de Sapporo, la capitale d’Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon. Sapporo a creusé une galerie sous la terre. Comme ça, quand il fait froid, les humains peuvent continuer à déambuler sous la lumière artificielle des enseignes clignotantes. Et dans ce brouhaha qui...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité