Le remords nourrit le désespoir

Les romans d’Arnaldur Indridason, de plus en plus mélancoliques, gorgés des regrets du passé enfoui.

Le remords nourrit le désespoir
© REPORTERS
Depuis qu’il a abandonné ses romans noirs avec les enquêtes de l’inspecteur Erlendur, pour une série autour du policier retraité Konrad, Arnaldur Indridason a...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet