L’Islam pris en étau par les Croisés et les Mongols

Gabriel Martinez- Gros montre combien ces derniers lui firent des blessures inguérissables.

L’Islam pris en étau par les Croisés et les Mongols
Dans un ouvrage aussi savant que passionnant, Gabriel Martinez-Gros propose une lecture des Croisades qui dépasse la seule reconquête chrétienne des Lieux saints. La grande offensive européenne en Méditerranée lui apparaît comme une des deux mâchoires de la tenaille qui prit en étau...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité