Maggie Nelson choisit la poésie pour tenter de dire qui était sa tante Jane, assassinée à l’âge de 23 ans

Les blancs sur les circonstances entourant le décès de Jane sont vertigineux.

Maggie Nelson choisit la poésie pour tenter de dire qui était sa tante Jane, assassinée à l’âge de 23 ans
L’idée de proposer, tête-bêche, les deux textes que Maggie Nelson a consacrés...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet