La saga des Cazalet prend des couleurs féministes

Après "Étés anglais" et "À rude épreuve", le troisième volet de la série signée Elizabeth Jane Howard dépeint finement le sort des femmes dans les années quarante.

La saga des Cazalet prend des couleurs féministes
©Shutterstock
C’est grâce aux éditions Quai Voltaire que les lecteurs francophones ont redécouvert Elizabeth Jane Howard (1923-2014). En effet, si quatre des quinze titres que la romancière britannique a signés avaient été traduits dans les années cinquante, le reste de son œuvre n’avait pas encore franchi la Manche. Il y eut tout d’abord la parution inédite en français d’ Une saison à Hydra (The Sea Change, 1959)....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité