De la Syrie à l’Irlande, un besoin désespéré d’exister

D’une main experte et sensible, Donal Ryan tisse trois destinées blessées par la vie.

De la Syrie à l’Irlande, un besoin désespéré d’exister
©Shutterstock
L’expiation, le rejet, la solitude : depuis Le cœur qui tourne (2015), Donal Ryan n’a cessé d’explorer avec force ces thématiques douloureuses, quels que soient les destins qu’il retraçait - un être simple dans Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe (2017), une femme enceinte dans Tout ce que nous allons savoir (2019)....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité