Olivia Ruiz mue par son histoire familiale depuis son adolescence

Quand les Républicains fuyaient l’Espagne franquiste. Truculent récit d’un exode dans "La commode aux tiroirs de couleurs".

67e festival de Cannes
©BELGAIMAGE
Olivia Ruiz n’a pas choisi son nom de scène au hasard. Ruiz, en hommage à sa grand-mère paternelle. Son histoire familiale, Olivia Blanc de son vrai nom s’en nourrit depuis que sa quête a commencé. C’est-à-dire ses 12 ans, précise-t-elle avec son ravissant et chantant accent du Sud, alors qu’on la joint par téléphone. Elle en a aujourd’hui 41. L’année dernière, celle qui est aussi auteure, compositrice et interprète (La femme chocolat, 2005 ou A nos corps-aimants, 2016) sortait un très beau...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet