Le long chemin du retour à soi

“L’intime étrangère” d’Anne Révah ou le voyage d’une psychiatre hospitalisée et sous électrochocs. Un sentiment de vécu.

Le long chemin du retour à soi
© Shutterstock
Devenir étranger à soi, voir son corps se disloquer hors de soi, ne plus reconnaître ses propres enfants et glisser de la pseudo-normalité à la vraie folie… Nul n’est à l’abri. Pas même la psychiatre Suzanne Reinhold qui a soigné ses patients pendant plusieurs années...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet