Rendre sa mère à elle-même

Quand les bons sentiments se muent en un acte intime transgressif et répulsif. "Dans tout le bleu" de Laura Ulonati.

Rendre sa mère à elle-même
©DR
Monique Verdussen
L’art dit tout, montre tout, ose tout. Il ne se méfie que des bons sentiments qui, même s’il est parfois bienvenu de s’en prendre une rasade, ne font, paraît-il, pas les grandes œuvres. Soit. Le roman de Laura Ulonati, Dans tout le bleu, lui, ose tout, y compris les bons sentiments. C’est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité