Mathilde, la tueuse, sème les cadavres

Pierre Lemaitre publie un inédit écrit en 1985. Un roman noir, déjanté, sanglant et jubilatoire.

Mathilde, la tueuse, sème les cadavres
©Shutterstock
Le prix Goncourt 2013 attribué à Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut, a changé sa vie. Lui qui écrivait alors des polars...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité