Des kilomètres sous emprise

Benjamin Wood explore avec brio le trauma d’un fils pris au piège de la manipulation, puis de la violence de son père.

placeholder
© Shutterstock
En nous donnant à lire le drame qui fit basculer la vie de Daniel Hardesty tel que ce dernier le raconte une fois adulte, Benjamin Wood nous propose d’appréhender le chemin parcouru, ses incertitudes, ses zones d’ombre, ses silences, ses accommodements inconscients avec la vérité. Parce que Daniel, qui n’avait que douze ans au moment des faits, n’a eu d’autre choix...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité