L’art de la débrouille à Paris

Une jeune femme part vivre dans la Ville Lumière. Heurs et malheurs d’une bouquiniste en bord de Seine. Un premier roman de Camille Goudeau.

L’art de la débrouille à Paris
©Francesca Mantovani
La situation familiale de Soizic Coste, l’héroïne du premier roman de Camille Goudeau, Les chats éraflés, n’est pas simple. Élevée par ses grands-parents - sa maman, alcoolique, n’ayant pas été capable de l’éduquer -, elle décide, au seuil...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité