Et Keynes épousa une danseuse russe

Susan Sellers retrace avec finesse l’histoire de ce mariage improbable, qui décontenança le groupe de Bloomsbury.

Et Keynes épousa une danseuse russe
©Wikipedia
Déjà auteure de Vanessa et Virginia (Autrement, 2019), un roman inspiré de la relation parfois tumultueuse entre Virginia Woolf et sa sœur Vanessa Bell, Susan Sellers connaît particulièrement bien le groupe de Bloomsbury. Dès les premières années du XXe siècle jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, celui-ci a réuni en son sein des artistes et des intellectuels le plus souvent diplômés de Cambridge, qui se sont peu à peu installés dans le quartier londonien éponyme. "À son souvenir demeure attachée une réputation d’innovation artistique et littéraire, de pacifisme,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité