Le secret de la méthode Henri Vernes: du Coca avec de l’aspirine, mais aussi de la triche

“J’avançais sans savoir exactement où j’allais…”, disait-il. Heureusement les nuits étaient là pour combler les retards!

Le secret de la méthode Henri Vernes: du Coca avec de l’aspirine, mais aussi de la triche
© Vanzeveren Benoit
Eddy Przybylski
“Jamais je n’ai rêvé de Bob Morane.” Dans ses Mémoires (Henri Vernes, Mémoires,  Éditions Jourdan, 2012), Henri Vernes révélait sa façon de travailler : “Ma méthode était justement de ne pas en avoir. J’ai toujours écrit comme je respire pour les oublier aussitôt. Avant tout, une idée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet