De la "Laponie espagnole" à la Patagonie chilienne, état des lieux

Des terres aux conditions climatiques extrêmes, peu peuplées chacune à leur façon. Un très beau travail de Paco Cerdà, Christian Garcin et Éric Faye.

De la "Laponie espagnole" à la Patagonie chilienne, état des lieux
© shutterstock
S'il y a, de prime abord, beaucoup de chiffres dans le livre du journaliste Paco Cerdà (Valence, 1985), Les Quichottes, voix de la Laponie espagnole, il en est un, primordial : la Serranía Celtibérica, région comprise, en gros, entre Madrid, Barcelone et Valence, possède une densité moyenne de 7,34 habitants au kilomètre carré (qui peut parfois se réduire à 2 ou 1 !). Ce qui en fait le plus grand désert démographique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité