À la mort de Victor Hugo, les soupirs d’une nation pour son poète

Série d’été. Il est une fin dont personne ne réchappe. La mort, pourtant, loin de sonner le glas d’un destin, a fait rentrer certains artistes dans la légende. La mort de Victor Hugo le 22 mai 1885 soulève les Français dans le calme. Le poète a fait pleurer la France.

1er juin 1885 : la foule amassée sur le passage du cortège mortuaire. On compte plus de trois millions d’endeuillés qui suivent “le corbillard du pauvre” jusqu’au Panthéon.
1er juin 1885 : la foule amassée sur le passage du cortège mortuaire. On compte plus de trois millions d’endeuillés qui suivent “le corbillard du pauvre” jusqu’au Panthéon. ©FONDS PHOTOGRAPHIQUE LEON ET LEVY
Depuis quelques jours déjà, dans un Paris sous tension, les badauds se sont mis à rabrouer, et faire taire - c'est un comble ! - les vendeurs de journaux à la criée. Et pour...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet