Voyage olfactif au pays de la mort et de l’amour

Avec "Le parfum des cendres", Marie Mangez signe un premier roman maîtrisé et osé aux effluves d’humanité.

Voyage olfactif au pays de la mort et de l’amour
© Shutterstock
Un premier roman, après des mois de confinement et son chapelet de décès, sous le titre du Parfum des cendres, voilà qui pourrait freiner jusqu'aux plus enhardis. Surtout...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité