L’Europe des Bonaparte prolongea la Révolution

Comment l’ambition de Napoléon se heurta à l’individualité des peuples.

L’Europe des Bonaparte prolongea la Révolution
© D.R.
L’accession de Napoléon au pouvoir n’a pas mis fin à la Révolution française. Doué d’une volonté et d’une intelligence exceptionnelles, nourri des idées des philosophes du XVIIIe siècle sur la liberté et le bonheur, il voulut, au contraire, en consolider les acquis positifs, puis les étendre à l’Europe. De cette politique, Vincent Haegele, conservateur des bibliothèques de Versailles,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet