Biens spoliés: peut-on réinterpréter l’Histoire?

Un livre revient sur la polémique des biens volés en Belgique par les révolutionnaires français.

Biens spoliés: peut-on réinterpréter l’Histoire?
©D.R.
Dans la foulée du rapport présenté en 2018 au président Macron par Bénédicte Savoy et Felwine Sarr et dans la suite du mouvement Black Live Matter, Thomas Dermine (PS), le secrétaire d’Etat à la politique scientifique, a donc présenté en juillet un plan de restitution au Congo de pièces des collections de l’Africa museum...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité