Katharina Volckmer, reine de la provocation

Dans le sillage des questions d’identité et de genre, un premier roman transgressif, cru, troublant.

Katharina Volckmer, reine de la provocation
© D.R.
C'est un texte précédé par une réputation sulfureuse : un cocktail d'irrévérence, d'anti-conformisme, d'audace. Le magazine Rolling Stone a vu en lui "le livre le plus explosif de l'année". Ce premier roman est signé Katharina Volckmer, qui travaille dans une agence littéraire. Née en Allemagne en 1987, elle s'est installée à Londres à l'âge de 19 ans. Sous...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité