Une blessure qui ne guérit jamais

En retraçant l’histoire de de sa mère assassinée, Natasha Trethewey raconte l’Amérique.

Une blessure qui ne guérit jamais
© D.R.
Pour que nous puissions survivre, nous n’avons souvent d’autre choix que d’occulter le trauma. Pour que nous puissions avancer, vient le temps où il nous faut affronter la blessure. Il aura fallu une trentaine d’années à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité