Petit à petit, l’emprise fait son nid

Du point de vue aiguisé d’une enfant, la relation entre une maman et un pervers narcissique.

Petit à petit, l’emprise fait son nid
©JF PAGA
Des manipulateurs, on en rencontre dans tous les domaines, à tous les niveaux. Celui qui évolue dans le nouveau roman de Claire Castillon, Son empire, est un pervers narcissique. Un profil psychologique que l'on retrouve régulièrement analysé dans la presse spécialisée comme généraliste. Claire Castillon (Boulogne-Billancourt, 1975) aborde ce type de prédateur par le biais du regard d'une enfant de sept ans. Elle lui prête sa plume ; la pensée, la maturité et le vocabulaire ressortissent de l'âge adulte. La petite fille observe sa maman (et un peu elle aussi) tomber dans les mailles du filet de ce "parasite". C'est vrai...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité