Le blues d’un jeune des années 60

Eduardo Mendoza rédige ses "mémoires" à travers la vie imaginaire d’un jeune journaliste.

Le blues d’un jeune des années 60
©Jean-Luc Bertini
Le grand écrivain espagnol Eduardo Mendoza, l'auteur du chef-d'œuvre qu'est La Ville des prodiges, né à Barcelone en 1943, a commencé à rédiger une trilogie qui ressemble à des Mémoires déguisés....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité