À l’air pur de la montagne

Un homme en fuite de son existence urbaine confronté à la vérité abrupte d’un vieux berger.

À l’air pur de la montagne
©Shutterstock
Monique Verdussen
Le corps, le cœur et les souvenirs nourris des forêts, des rivières, des parfums de fleurs et de l'étendue des causses de son enfance en Quercy, Christian Signol est, avant tout, un écrivain de la nature. Populaire dès son premier roman, Les cailloux bleus publié en 1984, il connut un succès spectaculaire avec sa trilogie La rivière Espérance - qui fut adaptée en neuf épisodes télévisés en 1995. Cumulant les prix littéraires...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité