Vivre comme un étranger à soi-même

Pascal Goffaux livre un puissant récit sur l’histoire d’un homme qui aurait préféré ne pas être.

Vivre comme un étranger à soi-même
©Shutterstock
Voici un court récit - une cinquantaine de pages à peine - d'une profondeur inouïe. Qui commence par ces mots : "Je suis né malgré moi. Je ne voulais pas. Je ne voulais pas sortir. Je ne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité