L’Asie comme plaine de jeux

Blaise Hofmann, le baroudeur, a pris le rythme de ses filles pour un nouveau voyage.

L’Asie comme plaine de jeux
©D.R.
Blaise Hofmann n'est plus ce jeune homme qui, en 1998, se baignait dans le Gange à Varanasi et sirotait des bhang lassi (*) à Manali. Il ne porte plus de vilaines rastas, de pull-over en poil de yack ni de sarouel mal recousu. L'Inde initiatique des jeunes Occidentaux qui se cherchent n'est plus la sienne. Le "sourire abruti" qu'il arborait à l'époque, de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité