Du Fallet grandeur nature

Le "Journal" du plus facétieux romancier français de l’après-guerre.

Du Fallet grandeur nature
©D.R.
L’homme n’avait pas sa plume en poche. Pas davantage sa verve au rancart. Dès son plus jeune âge, il aura joué franc jeu avec l’allégresse de celui que rien ne rebute autant que la mise en réserve de ses rancœurs, ses humeurs, son sens critique. On peut presque dire que René Fallet (1927-1983)...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité