Douglas Kennedy : "Il n’y a aucune vérité, tout est interprétation"

Conversation avec un fin observateur de l’Amérique, infatigable sondeur des questions existentielles.

DOUGLAS KENNEDY ECRIVAIN
©Johanna de Tessieres
S'il y a quelqu'un qui n'a guère été freiné par les derniers rebondissements de la crise sanitaire, c'est Douglas Kennedy. "J'en suis à mon 26e test PCR !", clame l'écrivain américain, présent à Bruxelles à l'invitation des Grandes Conférences catholiques. On le retrouve particulièrement ému, en amateur averti de musique classique, à l'idée de se retrouver sur la scène de la salle Henry Lebœuf pour l'occasion. Après Phoenix et Los Angeles, pour une série de reportages écrits pour Le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet