L’ultime traversée de Gustav Mahler

Robert Seethaler orchestre les pensées et les souvenirs du musicien au soir de sa vie.

L’ultime traversée de Gustav Mahler
©BNF Gallica
Quatrième titre de Robert Seethaler (Vienne, 1966) à être traduit en français, Le dernier mouvement dit avec autant de sobriété que de force la solitude d'un homme au crépuscule de sa courte mais riche existence qui n'est autre que Gustav Mahler. On le découvre sur le pont de l'Amerika, mastodonte d'acier qui le ramène en Europe...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité