Décès de Brigitte de Meeûs, la librairie Tropismes perd son étoile

Sa fondatrice, Brigitte de Meeûs, est décédée subitement.

Décès de Brigitte de Meeûs, la librairie Tropismes perd son étoile
©Shutterstock

S'il est une librairie à conseiller à Bruxelles, c’est l’inégalable Tropismes, galerie des Princes, et son atmosphère si singulière, proche avec un peu d’imagination de la bibliothèque de Poudlard. Un lieu culte couru par les amoureux du livre mais aujourd’hui hélas recouvert de la bannière du deuil. Sa fondatrice et administratrice déléguée, la discrète mais efficace Brigitte de Meeûs, est en effet décédée à 76 ans, dimanche en fin d’après-midi à l’hôpital Saint-Jean des suites d’un accident cardio-vasculaire.

Depuis l’annonce de son décès, les hommages, de Belgique et d’outre-Quiévrain, se multiplient. “Elle avait fondé Tropismes en 1984 et, depuis, y était tous les jours, du matin au soir, continuant à gérer la librairie de A à Z”, nous dit l’une de ses proches collaboratrices.

Fervente lectrice, grande amatrice de littérature, bien plus que d’effets de mode, elle portait son attention à tous les titres, peu importe qu’ils soient publiés dans une maison d’édition confidentielle ou sous une enseigne plus prestigieuse. Chacun, lecteur ou auteur, avait de la valeur à ses yeux, et lorsqu’elle prodiguait ses conseils, c’était toujours avec un accent de vérité.

Tous les libraires sont attristés par cette nouvelle. Telle Muriel Limbosch, fondatrice du Wolf, librairie jeunesse voisine dont Brigitte de Meeûs était la marraine : “On pouvait lui demander n’importe que titre, elle le trouvait. C’était une femme très respectée, qui a voué sa vie à la librairie et surtout qui s’est toujours battue pour le prix unique du livre. Tout le monde, dans le milieu, la regrettera, ce qui est rare.”