La guerre, à hauteur du malicieux Malzieu

L’écrivain s’est mis dans la peau de son père, hébergé par sa grand-mère en Lorraine.

La guerre, à hauteur du malicieux Malzieu
©DR
Pour écrire son nouveau roman Le guerrier de porcelaine, Mathias Malzieu (Montpellier, 1974) s'est inspiré d'un moment clé de la vie de son père. On l'apprend tout à la fin de l'ouvrage, même si la 4e de couverture lève un coin du voile...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité