Le fantôme de Pétain, de 1940 à la Ve république !

Philippe Collin a réuni douze historiens autour de la personnalité à jamais controversée de Pétain.

Le fantôme de Pétain, de 1940 à la Ve république !
©D.R.

Un constat d’abord : un très documenté podcast peut déboucher sur un livre passionnant. Il est vrai que son "héros" - positif/négatif - vaut ce débat à quelques encablures de l’élection du 9e président de la Ve république française. Philippe Collin, producteur sur France Inter, en livre la démonstration dans un robuste feuilleton des ondes de la grande chaîne de radio prolongé par un ouvrage qui éclaire la vie et les polémiques récurrentes sur le maréchal Pétain, incontestable figure de proue alliée de 14-18 puis personnalité hypercontestée pour son attitude en 40-45 lorsqu’il a versé dans la pire collaboration sous Vichy.

Récemment, avant de se qualifier comme candidat au prochain scrutin, Eric Zemmour avait proclamé, sans une once d’esprit critique et de vérification des sources - comme il siérait à un journaliste sérieux qu’il prétend être - que Philippe Pétain avait protégé les Juifs de France sous l’Occupation. De quoi émouvoir les survivants et les descendants des victimes de la Shoah.

De Zemmour à Macron

À vrai dire, le président Macron qu’on ne peut soupçonner de pétainisme avait aussi déclenché une tempête médiatico-sociétale en faisant l’éloge du Maréchal lors des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. En soi, il ne fit qu’évoquer le vainqueur de Verdun et la destinée positive d’un des plus grands acteurs militaires de la première conflagration mondiale du siècle dernier. Le "hic" est que d’aucuns l’ont compris comme une sorte de reconnaissance du rôle nettement moins glorieux de Pétain au moment du printemps et de l’été de 1940 où la France a non seulement capitulé mais dans ses plus hautes sphères décidé de collaborer avec l’occupant.

De quoi troubler les rescapés de cette période et de semer le trouble dans moult esprits qui n’avaient pas vraiment étudié le dossier. Grâce soit donc rendue à Philippe Collin qui, après s’être consacré notamment à Napoléon et à Molière, a fait un véritable état des lieux du dossier Pétain.

De Laval à de Gaulle

Plutôt que de faire une synthèse, forcément lacunaire, il a interpellé douze historiens qui, spécialistes des deux guerres et de l’Histoire de l’Hexagone, ont étudié le rôle et la vie hors normes de Pétain, le tout complété de documents photographiques. Mais loin de s’arrêter à la vie étonnante quasi-centenaire d’un homme né fin avril 1856 et ayant quitté ce bas monde en 1951, ils ont aussi revisité la destinée des alliés, complices occasionnels ou rivaux du Maréchal. Ce qui donne des regards originaux sur Pierre Laval ou Charles de Gaulle et sur les collabos de tous bords. Avec aux commentaires, des analystes comme Stéphane Audoin-Rouzeau, Nicolas Offenstadt, Pascal Ory, Henry Rousso, Bénédicte Vergez-Chaignon ou Annette Wieviorka, plus question de dire "Pétain, connais pas".

  • ★ ★ ★ Philippe Collin | Le fantôme de Pétain | Enquête | Flammarion/France Inter | 366 pp., 22,90 €, version numérique 16 €