Une rose et un livre pour fêter les librairies indépendantes

La Sant Jordi sera célébrée ce 23 avril en France, en Belgique et en Suisse.

Une rose et un livre pour fêter les librairies indépendantes
©Montage Google Maps

Accolée à la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur instituée par l'Unesco, la Sant Jordi, tradition catalane qui célèbre les librairies indépendantes, sera fêtée par 500 d'entre elles en France, en Belgique et en Suisse francophones ce samedi 23 avril. À cette occasion, chaque client se verra offrir une rose (ou un autre petit présent) et un livre édité pour l'occasion et, comme toujours, avec beaucoup de soin. Cette année, le volume concocté par l'association Verbes s'intitule On en garde 10 - Pour la littérature . Il met à l'honneur les livres indispensables selon cinquante écrivains, accompagnés d'un texte original ayant pour titre De ma fenêtre et une citation qui aiguillonne leur travail d'écriture. Sur un format légèrement plus haut qu'un A4, l'ouvrage propose une bibliothèque idéale constituée, sur chaque double page, par dix titres fondateurs brièvement commentés par les auteurs - parmi lesquels on trouve Antoine Wauters, Maylis de Kerangal, Nancy Huston, Agnès Desarthe, Santiago Amigorena, Sylvain Prudhomme et Mohamed Mbougar Sarr. À le parcourir, on voit des fils se tisser, une lecture en appelant une autre. Sans aucun doute, ce volume sera un compagnon de route vers lequel se tourner dans la durée.

Curiosité et inquiétude

Ces deux dernières années, marquées par les fermetures décrétées à cause du Covid, ont été délicates pour les librairies. "Il y a eu un mouvement en deux sens", explique Catherine Mangez, coprésidente du Syndicat des librairies indépendantes et libraire chez Papyrus (Namur). "On a eu pas mal de soutien de la part de ceux qui ont tenu à encourager les commerces de proximité, mais on a aussi perdu des clients qui ont préféré se tourner vers la vente en ligne." Cette année, ce sont les hausses de prix à répétition, consécutives à la guerre en Ukraine, qui fragilisent le pouvoir d'achat, avec des répercussions déjà sensibles. "On perçoit une inquiétude", constate-t-elle. "La curiosité des clients est là, mais on sent un ralentissement, les achats sont plus échelonnés."

Cette année encore, il est donc important pour le secteur de profiter de cette Sant Jordi pour rappeler que "la librairie est un commerce qui a besoin de clients fidèles. C'est un lieu d'échange, de conseil, et nos clients font partie de la vie de la librairie. Cette relation est capitale" . L'heure est d'ailleurs à la reprise des rencontres avec les écrivains, activité qui tisse du lien, mais qui a dû être suspendue pendant de longs mois. Ce samedi, près de quarante librairies* indépendantes belges francophones s'associeront à l'opération. Qui auront à cœur de célébrer ces mots écrits par Antoine Gallimard en préface du livre offert : "La lecture, nous dit Proust, est un seuil et non une ligne d'arrivée : une expérience esthétique, poétique, imaginaire qui vaut certes par elle-même, mais a surtout vocation à libérer de cette inertie, de ce confort mou qui laissent les hommes incurieux devant leur monde" .

* Liste des librairies participantes : https://bit.ly/3JYKHlc